Le leadership serviteur

Par Charmaine E. Ralph, ALB, ACB, PM 5, B.A. (Law)

Les serviteurs servent et les leaders dirigent. Je viens de décrire deux types de comportements qui sont dirigés par le cœur et l’esprit d’une personne. Normalement, nous séparons leadership et service, mais que se passe-t-il si un leader décide de combiner les deux comportements au travail? Quel type de leadership verrions-nous? À quoi ressemblent le cœur et l’esprit d’un leader serviteur? Quel type de personne est un leader serviteur, et comment reconnaîtrons-nous une telle personne? Découvrez, ici, le cœur, l’esprit et le comportement qui font qu’un leader serviteur dirige de cette manière spécifique, tout en découvrant qui en est l’exemple, et pourquoi nous, Toastmasters, devons pratiquer le leadership serviteur.

Si vous concourez pour un poste de leader chez Toastmasters, vous commencerez votre nouveau rôle le premier juillet. Avez-vous réfléchi au type de leader que vous serez? Considérez que vos valeurs contrôlent votre comportement et que votre code moral imprègne tout ce que vous faites et dites. Elles dictent vos décisions et peuvent même transparaître dans votre attitude. Si les valeurs qui influencent votre caractère ne sont pas bonnes, votre leadership ne pourra pas être bon, et vice versa.

Lorsque vous êtes devenu Toastmaster, vous avez récité la Promesse Toastmasters lors de votre cérémonie d’intronisation qui établit un standard élevé pour les membres assumant une position de leadership. Vous avez juré de « …traiter les autres membres du club et nos invités avec respect et courtoisie… [et]…agir dans le respect des valeurs fondamentales de Toastmasters que sont l’intégrité, le respect, le service et l’excellence ». Les deux premières valeurs ont trait à votre caractère et les deux dernières concernent la façon dont vous vous acquittez de vos responsabilités. Selon le manuel de leadership du club Toastmasters, page 8, « Le leadership… comprend le désir de servir les autres et l’engagement à diriger. Efforcez-vous d’être digne de confiance, conscient de vous-même, humble, attentionné, visionnaire et autonome. » Par conséquent, en faisant ces promesses, vous vous êtes également engagé à devenir un Servant Leader vertueux.

Lorsqu’un cadre supérieur m’a demandé de gérer une Campagne de charité en milieu de travail du gouvernement du Canada (CCMTGC) dans mon milieu de travail, j’ai accepté avec joie le rôle de chef d’équipe, malgré mon manque d’expérience. Je me suis réjouie de l’occasion qui m’était offerte de travailler à l’une de mes passions, soit d’aider les autres. La direction de mon lieu de travail m’a confié une équipe pour nous aider à atteindre notre objectif, qui était de collecter une somme d’argent spécifique. Mon équipe et moi avons élaboré un plan de campagne et décidé d’organiser des ventes de gâteaux et de livres. Nous avons fait la promotion de nos collectes de fonds à l’aide d’affiches colorées et envoyé des courriels au personnel pour l’encourager à aider les personnes défavorisées en donnant de l’argent. Nous avons également distribué des formulaires de don, en espérant que le personnel accepterait de donner de l’argent, en expliquant que les fonds iraient à l’organisation caritative de leur choix. De plus, si le don était suffisamment important, ils bénéficieraient d’un crédit d’impôt intéressant. Avec mon équipe de bénévoles, nous avons recueilli une somme importante à donner à notre communauté!

Dès le moment où j’ai tenu ma première réunion de planification avec mon équipe, j’ai ressenti le poids de mon rôle et de mes responsabilités de leader vis-à-vis de mon équipe, puisque nous devions atteindre un objectif précis. J’ai fourni à mon équipe des conseils, des réponses et un soutien, car elle ne pouvait pas assumer ses responsabilités sans mon approbation. J’ai délégué des tâches aux membres de mon équipe et je leur ai fait confiance pour s’acquitter de leurs responsabilités au mieux de leurs capacités. Nous avions des réunions de contrôle régulières pour nous assurer que l’équipe avait ce dont elle avait besoin pour faire son travail, respecter les délais et veiller à ce que le projet soit sur la bonne voie. En tant que chef de mon équipe, je devais également être ouverte à la modification de mes plans. Lors d’une vente de livres, j’ai demandé à ma collègue de classer les livres par ordre alphabétique, par auteur. Au bout de 30 minutes, elle m’a dit: « Charmaine, cela ne va pas marcher. Cela va prendre trop de temps et nos acheteurs seront bientôt là. » Je lui ai demandé de suggérer une autre bonne méthode d’organisation des livres dans le temps qu’il nous restait et nous avons convenu qu’elle pouvait classer les livres d’une autre manière.

Le poids du leadership était lourd sur mes épaules car je savais que mon équipe dépendait de moi. Lorsqu’ils me posaient des questions, je devais réfléchir à ma réponse, tout en pesant le pour et le contre de chaque option qui se présentait à moi. Je devais prévoir quelles seraient les conséquences, si je donnais un avis dans un sens ou dans l’autre, puis choisir la meilleure option. J’ai réalisé que je pourrais avoir à défendre mon choix si mon équipe n’était pas satisfaite de ma décision. J’étais aussi parfaitement conscient que si elle ne faisait pas bien son travail, nous n’atteindrions pas notre objectif. J’ai donc donné des instructions claires à mon équipe pour m’assurer qu’elle comprenait ses objectifs. Finalement, nous avons atteint notre objectif dans les délais impartis, car j’avais les compétences de leadership nécessaires pour diriger mon équipe avec succès.

J’attribue mon succès dans la campagne de la CCMTGC à ma capacité de leadership et aux valeurs qui ont guidé mon comportement et mes décisions. J’ai traité mon équipe avec courtoisie et respect, ce qui a créé une bonne atmosphère de travail. Nous avons ainsi pu travailler confortablement ensemble, pour atteindre notre objectif de servir notre communauté en aidant ceux qui en avaient besoin. J’ai géré l’argent que nous avons collecté avec intégrité en le gardant en sécurité et j’ai fait un rapport sur le montant que nous avons collecté pour la charité. En faisant notre travail avec excellence, nous avons atteint notre objectif ensemble.

Mes parents m’ont enseigné les mêmes valeurs que celles défendues par Toastmasters et, surtout, comment les appliquer dans la vie quotidienne. Lorsque j’aidais ma mère à faire des tâches ménagères, elle disait :  » Tout ce qui vaut la peine d’être fait vaut la peine d’être bien fait. » Elle attendait de moi que je m’investisse à 100% dans mon travail. Mon père disait: « Travaille dur et fais ton travail avec excellence. Tu devras travailler 10 fois plus dur que les autres, et recevoir la moitié des éloges et de la reconnaissance qu’ils reçoivent. » Malgré le fait que j’ai une forte éthique de travail et que je fais mon travail avec excellence, j’ai malheureusement appris que certaines personnes retiennent leur approbation et leur reconnaissance et je sais qu’il ne faut pas dépendre des autres pour reconnaître mes réalisations et ma valeur. Ce n’est pas juste, mais c’est la vie!

Je crois fermement que si vous vous maîtrisez et vous transformez, tout en pratiquant, en vous comportant et en travaillant selon les valeurs d’intégrité, de respect, de service et d’excellence, vous deviendrez un grand leader. Tout le monde peut diriger, mais rares sont ceux qui obtiennent le titre de grand leader. Serez-vous un grand leader? Laisserez-vous un héritage de grand leadership serviteur?